Femme de Chef

28 janvier 2006

La potée des Mineurs

Nous habitons une région de Mines d’ardoises et de Mines de fer.
Ici, toutes les familles ont au moins un parent qui était autrefois mineur de fond.
La dernière Mine a fermé en 1985, mais leur histoire est toujours très présente, dans notre paysage et dans les cœurs.

Vous avez peut-être entendu parler de « La Mine Bleue ».C’est une ancienne mine d’ardoises qui a été transformée en attraction touristique. Elle a eu beaucoup de succès pendant plusieurs années, mais suite a certains problèmes, elle a du fermer.

Cette Mine fait partie de mon paysage de tous les jours, elle est juste en face de notre propriété. Quand nous nous sommes installés, il y a déjà 2 ans et demi, elle était déjà fermée et nous n’avons eu droit qu’aux « petites histoires de voisinage » pour nous faire une idée de ce que qu’elle était réellement.

Alors quand on nous a invité à y descendre pour la visiter, nous n’avons pas hésité.
Coiffés d’un casque de protection, nous sommes descendus par un ascenseur à 130 mètres sous terre.

Je peux vous dire que ce fut une expérience très impressionnante…
Nous étions un petit groupe de 7 personnes et nous avons arpenté les galeries avec l’atmosphère d’autrefois à l’unique lumière de nos 7 torches.
C’était si silencieux, si humide, si étroit et si profond !!! Plus nous avancions et plus nous ressentions toutes les douleurs de ces hommes qui travaillaient dans de si rudes conditions de travail.
Vous avez lu Germinal ?
Alors vous me comprenez…

Quand nous sommes ressortis à la lumière du jour, nous étions incapable de parler, il nous a fallu un bon moment pour revenir à la réalité.

La réouverture de la Mine est prévue pour très bientôt. J’ai vraiment hâte de reprendre cet ascenseur et de faire à nouveau ce bond dans l’histoire…

Tous ces hommes partaient travailler avec ce qu’on appelle par ici « La Potée du Mineur » dans leur gamelle. C’est un plat qui est composé de chou, carottes, patates, mogettes, poitrine fumée et saucisses.

Je vous écris la recette de la potée que je nous ai concoctée cette semaine :

-1 chou frisé
- 2 oignons émincés
- 3 carottes déjà cuites
- Une poignée de girolles
- quelques pommes de terre déjà cuites
- 2 à 3 feuilles de laurier
- 1 bouteille et demi d’Anjou blanc
- 1 paquet de lardons
- 2 saucisses de Morteau
- 2 cuill à soupe de farine
- 1 peu de graisse de canard

1-Dans une marmite, je mets à rissoler les oignons et les lardons dans un peu de graisse de canard. Juste avant la coloration, j’ajoute la farine.
2-Je déglace avec le vin et j’ajoute les feuilles de laurier.
3-En attendant l’ébullition, je prépare les légumes en éminçant le chou et en coupant en morceaux les pommes de terre les carottes et les girolles. Je mets le tout dans la marmite.
4-A l’ébullition, je couvre et je laisse cuire à feu doux environ 1 h 30 en remuant de temps en temps et en vérifiant l’assaisonnement.
Si les légumes absorbent beaucoup de légumes, je rajoute de l’eau ou du bouillon.
6-Dans une autre casserole, je mets de l’eau à bouillir pour cuire les saucisses (de 30 à 45 minutes en gardant l’ébullition)
A la fin de la cuisson, je coupe les saucisses en rondelles et je les mélange à la potée.

J’ai eu l’idée de faire cette recette avec du vin, si ce n’est pas votre tasse de thé, vous pouvez cuire les saucisses au préalable et utiliser ensuite l’eau de cuisson.


Une recette toute simple, très Terroir. Bon d’accord, les vrais mineurs du coin me diraient que j’ai oublié les « péteux » et que les girolles n’avaient rien à y faire …mais j’ai eu les compliments de mon Chef…

3 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home